Tarifs de stationnement dans les hôpitaux : Les usagers du CHUM et du CUSM continuent de penser qu’ils paient trop cher.

COMMUNIQUÉ

Montréal, le 31 mars 2016 – Les usagers des deux plus gros centres hospitaliers de Montréal en ont marre de se voir imposer des tarifs de stationnement qui dépassent le raisonnable. Ils ont eu l’occasion de dénoncer publiquement une situation qu‘ils estiment inéquitable, mais ils se sentent impuissants devant un état de fait qui à leurs yeux a assez duré. Un tarif journalier de 23 $ au CHUM ou de 25 $ au CUSM, le plus élevé au Québec, constitue un abus envers une clientèle souvent captive et composée en grande partie de personnes âgées. En effet, plusieurs usagers ne peuvent utiliser les transports en commun en raison de l’éloignement ou de leur état de santé.

Ces tarifs journaliers dépassent ceux exigés dans la plupart des stationnements du centre-ville, un constat fait par le Protecteur du citoyen qui en parle comme d’« un irritant important pour les usagers », et estime que « l’exploitation d’une telle activité commerciale ne doit pas entraver le droit d’une personne d’avoir accès aux soins et services offerts en santé. »

Le ministre de la Santé de l‘Ontario est aussi d’avis que « Les frais de stationnement ne devraient jamais constituer un obstacle pour les patients », et a ordonné une révision de la politique tarifaire des stationnements d’hôpitaux.

C’est exactement ce qu’ont réclamé les comités des usagers du CHUM et du CUSM par voie de communiqué de presse, il y a un mois. Depuis décembre dernier, la deuxième opposition à l’Assemblée nationale demande au ministre Barrette de reconnaitre que des tarifs excessifs comme ceux-là nuisent à l’accessibilité aux soins. Elle lui demande de réviser sa politique tarifaire contenue dans une directive ministérielle du 26 mars 2007. À l’instar de son homologue ontarien, le ministre de la Santé du Québec doit franchement intervenir et cesser de s’en remettre uniquement aux prérogatives locales des établissements pour fixer les tarifs.

Récemment, le Dr Barrette a annoncé une révision de la directive de 2007 (2006-008), sans donner de détail ou de date d’échéance. Nous voulons le rencontrer rapidement afin de lui faire part du point de vue des usagers et obtenir de lui son engagement d’établir une politique tarifaire des stationnements qui offre une meilleure accessibilité aux soins.

Les Comités des usagers du CHUM et du CUSM jugent que la réforme en cours doit faciliter l’accessibilité aux soins et aux services pour les usagers et que le stationnement d’un hôpital est un facteur d’accessibilité.

À propos des Comités des usagers du CHUM et du CUSM

Les Comités des usagers ont pour mandat la défense des droits des usagers pour l’amélioration de la qualité des soins et des services.

Information :

Comité des usagers du CHUM : cuchum.ca

Comité des usagers du CUSM : cusm.ca/homepage/page/comite-patients

– 30 –

top